Raboteuse Triton TPT125 ou Métabo DH330 ?

DH330 ou TPT125

Premier article de ma wishlist, dans lequel je vous mets à partie en vous demandant votre avis.

Comptant travailler un maximum avec du bois de récupération (brut trouvé dans les rues, chutes, palette …) l’utilisation d’un rabot de chantier / raboteuse est indispensable.

Alors tout d’abord, une rapide description :

Un rabot de chantier vient aplanir une face (celle du dessus) en se basant sur celle du dessous comme référence (qui elle doit être dégauchie). A noter que quelques techniques permettent, en y passant du temps, de tout faire à la raboteuse.

Au niveau des modèles, on retrouve comme souvent sur le haut du panier le Dewalt DW733 et le Makita 2012NB. D’ailleurs Matthias Wandel a fait une vidéo sur la différence entre un modèle bas de gamme et le Dewalt. Il en désosse aussi un pour fabriquer une dégauchisseuse … j’adore ce type ! (plans dispo sur son site).

Moins connu en France (mais qui a un gros succès en Europe de l’Est et aux Etats-Unis), le modèle de la marque Allemande Métabo DH330.

Tout ce que j’ai pu lire ou voir dessus souligne un rabot de super qualité avec un rendu irréprochable.

De l’autre coté, une marque Australienne que j’affectionne beaucoup, Triton, propose un modèle ultra sexy, le TPT125, qui ne rencontre pas beaucoup d’avis positifs sur les avis que l’on trouve sur Internet, notamment à cause d’un problème de talonnage. Pourtant, un le voit utilisé un peu partout, ce qui me fait me dire qu’il ne doit pas être si mauvais que ça.

D’où cet article, lequel choisir, le Métabo DH330 ou le Triton TPT125.

Faisons le tour de ce que nous avons :

TRITON TPT125

Comme je vous le disais, cette raboteuse est très sexy : look sympa, plutôt légère, encombrement maîtrisé, la moins cher du marché hors marques distributeur.

On la retrouve dans les ateliers de certains blogger et marques (affiliés Triton).

Comme vu précédemment, elle  a pas mal d’avantages, avec de ce que j’ai pu voir un très bon rendu et ce au meilleur prix. Autre avantage et pas des moindres que j’ai pu trouver sans pourtant le voir relevé ailleurs : le prix des fers. En effet, comptez 30 euros pour les deux fers pour TPT125 Triton. Ce qui rentre vraiment en compte à mon sens, car cette seule pièce consommable représente un véritable investissement sur sa concurrente Métabo DH330.

Lorsque j’ai commencé à regarder cette raboteuse, elle coûtait environ 290 euros sur Internet. Ce qui était un tarif hyper attractif.

Mais c’est là que les choses se compliquent … d’un seul coup, pour ce produit comme d’autres (TPL180 par exemple), Triton ou les revendeurs ont décidé d’augmenter drastiquement le prix du produit, qui vient maintenant flirter avec la concurrence plus haut de gamme, d’où cet article.

En effet, actuellement son tarif le plus bas sur Internet est à 365 euros. Et pour ma part, à Montpellier, ou il n’y a qu’un seul vrai revendeur (les deux autres sont un bric à broc qui n’a d’ailleurs qu’une seule référence Triton, le rabot TRPUL, et l’autre un particulier en couveuse d’entreprise, donc rien de sérieux), le tarif est carrément de 550 euros …

Avec une telle explosion de prix, et même si elle reste la moins cher tant à l’achat qu’à l’usage, avouer que pour 80 euros de plus il est tentant de regarder le haut de gamme.

Surtout que les avis et tests sont plutôt dur avec cette Triton, qui se trouve être un modèle chinois qu’on retrouvait il y a encore peu sous la marque Titan par exemple chez Brico Dépot pour 250 euros (ne cherchez pas elle n’y est plus).

Principal défaut : le talonnage (marque au début et à la fin de la planche à raboter). Celui ci vient des tables d’entrée et de sortie qui sont très courtes. Le problème est récurent sur toutes les raboteuses, mais plus encore lorsque les tables sont courtes.

Triton TPT 125
Source : Triton

J’aimerai bien essayer ce modèle pour me rendre compte de par moi même de la gêne occasionnée, car de part son prix et surtout le prix des consommables, il est mon choix de cœur, même après son augmentation de tarif.

METABO DH330

La marque Allemande Métabo est connue pour faire d’excellents produits. C’est vrai, j’ai pu en avoir quelques uns sous la main et ils étaient  top, sauf une, une scie radiale qu’un ami m’a prêté qui n’était vraiment pas de bonne facture.

Son rabot, le DH330 est plébiscité par les sites d’Europe de l’Est et US. Mais on le retrouve peu en France. Je n’ai pu lire qu’un seul test (qui test d’ailleurs la Triton et qui n’en dit que du mal).

Au niveau du prix, avec ses 420 euros affichés dans toutes les GSB, elle se trouve dans un mouchoir de poche avec la Triton TPT125.

Le choix pourrait être vite vu si on considère le prix très proche, les tests qui n’en disent que du bien, la proximité des GSB en cas de SAV …

Metabo DH330
Source : Métabo

Mais … (le fameux mais) le problème vient justement de cette affiliation avec les GSB.

Si le tarif de l’outil reste maîtrisé et plutôt accessible, le problème vient des fers.

Si vous cherchez ce rabot sur Amazon, Debonix, ManoMano, MaxOutils, Arondia … et bien vous ne le trouverez pas (sauf Amazon à un tarif prohibitif). Tout simplement parce que Métabo a dû passer un accord commercial quant à sa distribution en GSB.

Puisque le prix de la machine est contenu il n’y a pas vraiment de problème pour l’achat initial, mais après, les fers, sont quasi introuvable en dehors des GSB, ou au même tarif.

Et là ça pique, mais alors vraiment, 90 euros les deux fers … Ca donne à réfléchir avant de se servir de son rabot .

Je suis un passionné de bois, une passion qui coûte cher. J’adore avoir de nouveaux outils, et investir dans du bois n’est pas une priorité. Le récupérer pour m’amuser, l’acheter chez un spécialiste pour avoir de la qualité (en chute par exemple, non raboté), et surtout pas en GSB ou il est mal dégauchi et raboté. Mon rabot est donc censé tourner à plein régime. Mais changer régulièrement des fers à 90 euros, soit le tarif d’un petit outils tout de même, ben moi ça me gâche la fête …

Ca représente quand même trois changements de fers sur la Triton … sur laquelle je pourrais m’en donner à cœur joie.

Conclusion : 

Je n’ai pas pu tester la Triton, et sur Montpellier je ne pourrai même pas la voir en vrai, un gros regret. Car elle me plait vraiment, hormis son problème de talonnage et son nouveau tarif un peu trop proche de modèle reconnus. Avec ses fers à 30 euros elle me donnerait une pleine satisfaction …

D’un autre coté il y a cette Métabo, connue et reconnue, mais que je n’oserais pas toucher avec des fers à 90 euros …

Reste le quizz de la durée des fers …

Et c’est là que j’ai besoin de vous. Vous possédez ces modèles (au moins un des deux), qu’en pensez vous. Sans défendre votre modèle car c’est votre modèle, le but de ce site est vraiment de partager pour orienter chaque passionné vers un modèle qui lui convienne.

Je vous laisse vous lâcher sur les commentaires, en comptant sur vos avis objectifs.

A vous les amis !

Spécifications constructeur :

Triton

Caractéristiques techniques du produit

Type de lame Lames HSS
Coupes/min 17 500 coupes/minute
Microréglage Par paliers de 1,6 mm
Vitesse à vide 8 750 tr/min
Profondeur de rabotage 2,4 mm
Largeur de rabotage 317 mm
Puissance 1 100 W
Hauteur du produit 470 mm
Longueur du produit 600 mm
Poids du produit 22,2 kg
Largeur du produit 380 mm
Puissance acoustique LW 103,9 dB
Pression acoustique LP 90,9 dB
Taille de la table 317 x 320 mm

Métabo

Valeurs de référence
Dimensions
579 x 857 x 574 mm
Évacuation des sciures de la raboteuse
0 – 3 mm
Matériau de la table de rabotage
revêtement en fonte d’aluminium ou inox
Table de rabotage L x l
840 x 330 mm
Hauteur/largeur de passage
152 / 330 mm
Vitesse d’avance
7 m/min
Diamètre de l’arbre porte-lame
47 mm
Nombre de lames
2
Vitesse de rotation de l’arbre porte-lame
9800 /min
Puissance absorbée nominale
1.8 kW
Poids
35 kg
Émission acoustique
Incertitude de mesure K
3 dB(A)

Articles similaires

7 thoughts on “Raboteuse Triton TPT125 ou Métabo DH330 ?

  1. des fers, ça s’affûte, non? leur remplacement reste donc très peu fréquent pour ne pas dire exceptionnel… et pour être parfaitement honnête il faudrait pouvoir comparer la durée de vie des fers Triton vs Metabo!
    et leur prix n’est pas de 90euros, mais 76euros chez Casto ou LM
    de mon coté : Métabo sans hésiter, la qualité du travail est le premier critère de choix (à prix comparable)

    1. Bonjour Seb 🙂
      Oui les fers ça s’affûte et … il faut les changer à un moment, d’où l’importance de le prendre en compte.
      Cool pour les prix des fers qui ont baissé, l’article a 2 ans du coup.
      La politique commerciale concernant la Métabo est de la vendre en GSB (on ne trouvera que du débordement de stock sur le net à tarif raisonnable par exemple). Du coup, le tarif des fers va dans cette logique ou le client n’est pas franchement gagnant …
      Pour la qualité des fers, je ne peux pas dire, ceux de la Métabo s’usent rapidement eux aussi.
      Pour la qualité, j’ai la Métabo depuis 2 ans environ (je ne sais plus trop), elle est top, rien à redire, travail parfait … Mais j’ai vu du boulot à la Triton qui n’a pas grand chose à lui envier.
      Si je devais reprendre ma Métabo, je la reprendrais, elle est top, mais encore aujourd’hui je me pose la question de laquelle choisir …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.